Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

Athènes : Mise à jour sur les huit arrêtés du squat Villa Amalias

Flyer trouvé dans la ville de Livadia : "Solidarité avec Villa Amalias"

Flyer trouvé dans la ville de Livadia : “Solidarité avec Villa Amalias”

• Court résumé de la manif’ spontanée en solidarité de la nuit dernière (20.12) dans le centre d’Athènes qui s’est tenue juste après l’assemblée anarchiste dans l’Université d’Économie et d’Affaires d’Athènes (ASOEE) ici.

“Tôt dans la matinée (21.12), les flics ont forcé la porte de Villa Amalias dans la rue Heyden sans la présence d’aucun de ses occupants. Cela signifie typiquement que les flics sont entrés en force dans la maison sans mandat et sont toujours en train de violer les prémices. Nous avertissons les autorités que tout dommage ou opération dans le lieu occupé aura une réponse immédiate. Souvenons-nous aussi que personne n’est habilité à être dans le bâtiment en notre abence.” – Villa Amalias

• Les arrêtés (six grecs-ques et deux allemands) sont toujours retenus. Aujourd’hui, le 21 décembre, ils ont comparu pour une procédure prélimaire. Les huit compagnons sont arrivés au tribunal d’Athènes accompagné d’une forte présence policière vers 13.45. Des dizaines de personnes solidaires se sont rassemblés au tribunal d’Evelpidon et les ont fortement salué avec des slogans de solidarité. Pendant environ deux heures les huit arrêtés ont été examiné par le procureur public qui a proposé qu’ils soient accusés de crime pour la fabrication de matériaux explosifs en plus de quelques délits. Ainsi les accusés ont été obligé de comparaître devant un juge d’instruction qui a pris la décision finale concernant les accusations. A 16h00 il a été reporté que les huit compagnons ont requis plus de temps pour préparer leur défense. La prochaine comparution est fixée au lundi 24 décembre 2012 (donc la veille de Noël). Jusque là, ils resteront incarcérés dans le quartier général de la police sur l’avenue Alexandras.

ILS EN ONT APRÈS L’ANOMIE ? ILS AURONT UN NOËL NOIR !
REMISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE DES SQUATTERS DE VILLA AMALIAS !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>