Francfort : Un bureau d’ABS-immobilier attaqué

18 mars 2015

La nuit non plus n’est pas encore terminée. Nous avons attaqué avec des pavés les vitres du bureau d’ABS-Immobilier à Bockenheim. ABS-Immobilier ont des maisons, des appartements, des locaux d’entreprises à Francfort (Main), Offenbach (Main), Dietzenbach, Mainhausen, Neu-Isenburg et Rabenau et sont responsables du déplacement des gens de leurs logements parce que le profit les a frappés. Les gens doivent quitter leurs logements en raison de la hausse des loyers et sont repoussés toujours plus loin de la ville. Si ça continue ainsi, Francfort ressemblera bientôt à Paris.

Mais nous ne réussirons pas à résoudre le problème du monde seulement avec des vitres brisées de n’importe quel groupe immobilier. Avec de telles attaques, nous pouvons montrer que ce système de merde capitaliste est vulnérable et qu’il a des responsables, mais qu’à côté des alternatives doivent se créer, comme une vie au-delà du capitalisme est possible, qu’elle se laisse découvrir juste en essayant. Des projets de maison jusqu’aux maisons occupées. Des combats au Chiapas jusqu’à Rojava. De Barcelone à Athènes. Partout dans le monde on tend vers l’autogestion et nous devons tout faire pour permettre à tous les êtres vivants de vivre en liberté.

Nous pouvons également revoir ce qu’il s’est passé le 18 mars à Francfort avec ses beaux et laids moments. Penser aux voitures de flics, banques brisées, etc donne le sourire, mais pensons aussi à critiquer l’attaque sur le tramway et l’ambulance et à ne pas minimiser ni garder le silence sur de tels moments. Nous devrions aussi réfléchir à notre propre action et voir si nous aussi n’avons pas agi de façon discutable ou si notre conduite était toujours correcte.

Un salut solidaire aux personnes qui ont été arrêtées ce jour-là et à celles qui réfléchissent déjà sur la façon dont les gens peuvent être soutenues de manière concrète.

NI ARGENT NI BANQUES
NI GUERRES NI TANKS
NO BORDERS !

Pour l'(A)narchie !

Leave a Reply

Your email address will not be published.