Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

COMMUNIQUÉ COMMUN DE COLLECTIFS ET ORGANISATIONS ANARCHISTES EN SOLIDARITÉ AVEC MARIO LÓPEZ

“La parole comme moyen d’unir les tendances. L’action, comme moyen pour rétablir les principes dans la vie pratique.”
Práxedis G. Guerrero

La matinée du 27 juin il y a eu une explosion dans les rues Vicente Guerrero et Londres, dans le quartier du Carmen, à Coyoacán. À cet endroit le compagnon Mario Antonio López Hernández a été retrouvé avec des brûlures sur plusieurs parties du corps. Il a été amené dans une ambulance encadré par la police à l’hôpital Rubén Leñero où il a été opéré de la jambe et du bras. À aucun moment il n’a été permis à ses proches de le voir, et encore moins de recevoir les conseils d’un avocat de sa confiance pour répondre aux accusations faite à son encontre. Au contraire, des éléments de la police judiciaire du DF l’ont harcelé de questions, lui mettant la pression pour qu’il fasse sa déclaration, même lorsque le compagnon n’était pas en condition physique pour le faire car il était encore anesthésié, et aurait accepté sa participation dans d’autres actions, en particulier l’explosion qui a eu lieu des heures avant sur un DAB de la Commission Fédérale d’Électricité.

Ce fut plus d’un jour après, et grâce à la pression que plusieurs compagnons ont mise, qu’il a pu enfin être en contact avec son avocat et sa famille. La maison de la famille du compagnon a été fouillée, sans rien trouver en lien avec les accusations. Depuis le matin du jour où Mario a été trouvé les moyens de communication massifs ont publié des notes où ils présentent le compagnon comme un dangereux terroriste.

Nous avons des informations qui disent que la police essaie de relier plusieurs personnes avec les faits, en concret Felicity Ryder, dont le nom a été utilisé dans plusieurs médias de masse comme la supposée complice de Marco, arrivant même à affirmer qu’elle a été arrêtée; cependant cela n’a pas été confirmé par la PGR.

Nous dénonçons ces irrégularités, pas parce que nous croyons dans les lois et la légalité, qui ne sers qu’à soutenir ce système prédateur, mais parce que nous pensons que c’est important de ne pas nous taire devant la tentative du Gouvernement du District Fédéral et la Police Judiciaire de monter un cas médiatique contre Mario en particulier et le mouvement anarchiste en général.

Pour nous il est évident que le Gouvernement du District Fédéral essaie de fabriquer un bouc émissaire avec Mario, montant un cas en essayant de le relier avec d’autres actions et en changeant les accusations, la dernière étant « Atteinte à la paix publique », en plus de commencer une chasse d’anarchistes. La PGR s’est montré incapable de freiner l’offensive de groupes d’action anarchistes et il essaient de profiter de l’accident du compagnon pour lui donner un traitement exemplaire et ainsi transmettre un message de peur aux groupes anarchistes; en plus nous savons que la police a une liste de noms de compagnons et d’organisations sur lesquels elle est en train d’enquêter.

Nous, membres de différentes organisations et collectifs du mouvement anarchiste nous déclarons :

. Notre solidarité totale avec le compagnon Mario dans ces moments difficiles. Nous l’embrassons et lui souhaitons une récupération rapide et totale.
. Que la solidarité entre anarchistes n’est pas que des mots sur le papier, ce pour quoi nous réaliserons des activités pour parler de la situation du compagnon, et aussi pour exiger sa liberté immédiate.
. Nous exigeons la présentation de Felicity Ryder. Dans une note du 29 juin publiée par le journal Excelsior il était fait mention de son arrestation, sans que cela soit démenti ou corroboré par la PGR.
. Nous rejetons et dénonçons la grossière tentative du GDF de faire du compagnon le bouc émissaire de leur incapacité.
. Nous appelons toutes les organisations indépendantes, autonomes et anticapitalistes à être attentives devant les tentatives du GDF de lancer une chasse à l’anarchiste. Nous sommes certains que ce gouvernement rénové de « gauche » continuera la politique de persécution et judiciarisation de toute expression politique qui ne s’en tient pas à son dessein.
. Que l’inégalité sociale sur laquelle se nourrit ce système de domination et d’exploitation est beaucoup plus violente que n’importe quelle protestation, et qu’elle réalise une atteinte au droit naturel d’une vie digne, en empêchant la liberté des individus, en pillant la nature, en soumettant les peuples, en dépouillant et jetant sans cesse de nombreuses personnes dans les prisons de cette société-carcérale, pour tout ça nous continuerons à nous organiser et à construire un monde nouveau, cimenté dans la liberté, l’entraide, la solidarité et la libre entente.

Pour la liberté de Mario !

Pour l’anarchie !

Cruz Negra Anarquista de México, Federation Anarchiste de México-DF-Edo. Mex., Groupe Anarco Comuniste, Collectif Acción Libertaria, Bibliothèque Sociale Reconstruir, Federation Ecatepec Anarchiste, Centre d’Information Anarchiste, Editions Hormiga Libertaria, Espace anarcofeministe Ni Ama Ni Esclava, Libertas Anticorp, Sin Medios Productions, Regeneración Radio, Projet Ambulante Medios Libresmappy, Projet Rhabdovirus, 2HAK Hip Hop Libertaire, Escarlata Revoltoza, Centre Social Okupé Casa Naranja, Radio Molocha, Individus Acrates de la Ligue de Lutte Libertaire

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>