Pays-Bas : Nouvelles de Nimègue

Vendredi 14 février 2014, un groupe nommé Muitelingen (mutins) a placé une table remplie de biens volés dans la rue commerçante Ζiekerstraat à Nimègue, aux Pays-Bas.

Une carte avec un texte a été jointe à chaque produit, en disant que les marchandises ont été récemment volées. De plus, les gens ont été encouragés dans le texte à prendre des marchandises et commencer à voler eux-mêmes. La table a été vidée en 15 minutes.

Voici une déclaration des Muitelingen:

Jouons

Il était une fois une idée. L’idée de détruire le vil capitalisme. «Oh, si seulement…» L’histoire ressemble à ça: «Oh, si seulement nous étions libres d’être heureux! Si nous pouvions réaliser que tous ces problèmes ne sont pas réels. Que ces obstacles fictifs sur le chemin de la vie que tout le monde souhaite, puissent être supprimés et réécrits». L’idée était grande, l’idée était divine, et c’était l’erreur. C’était inaccessible et intouchable comme tous divinité. Rassembler autant d’aspects pour réaliser le souhait, sur un emplacement précis, à un moment précis – impossible!

Mais il y a eu les Muitelingen. «Pas à pas, jour après jour, tout compte, nous marquons des points… Jouons!» Nous voilà ici au départ d’un processus pour reprendre nos vies. Ici, nous décidons que ce n’est pas le courage, mais la motivation qui est nécessaire pour choisir consciemment. Ici, nous décidons que la peur et le contrôle ne font pas partie des rêves des rêves. L’obéissance est la norme. Nous embrassons l’enfant dévoué et tenace en nous-mêmes, rompons avec la norme, secouons la tête et disons: «Non!» Nous jouons à “action ou vérité”, et nous profitons de ça.

Cet épisode a commencé aujourd’hui, et devrait être écrit par beaucoup. Cette fois, vous pouvez participer! A suivre …

[ vidéos : 1, 2 ]

Leave a Reply

Your email address will not be published.