Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

Lancement d’un nouveau groupe d’auto-média L’Aube épine – Épisode 1 publié

aubepine

Premier numéro de L’aube épine disponible ici : Épisode 1

SOMMAIRE : Lancement de l’Aube épine // Auto-médias
CANADA – ETATS UNIS : Serpents D’acier, Gaz De Schiste Et Genocide: L’explosion du réseau de pipelines en Amérique du Nord
QUEBEC : Plan Nord, Plan Mort? Pas encore!
GLOBAL : …Brèves… “Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend”
ECUADOR : Au Nom du Fioul // La XI Ronda Petrolera, ou comment transformer une forêt primaire en désert insalubre et dépeuplé. Résistances.
GUATEMALA : Crions Victoire A La Gueule Du Monstre Monsanto
GLOBAL : Brèves… Libération Animale!
ETATS UNIS : Neuf points sur pourquoi il est nécessaire de tout bloquer

Bonne lecture!

Lancement de L’Aube épine

Le capitalisme a toujours cherché de nouveaux territoires à piller ou à aménager. Pour assouvir sa soif insatiable de ressources, l’industrie est prête à utiliser tous les moyens. Car il est indispensable pour elle de produire toujours plus, d’augmenter sa capacité énergétique, de développer les flux de marchandises, d’exploiter encore davantage les terres, les mers et les êtres… Son impérialisme nous condamne à un monde pauvre et uniforme, tant à l’échelle des sociétés humaines qu’à celle des milieux naturels. Les dirigeants politiques, complices ou acteurs de cette destruction, menacent ceux qui s’y opposent, enferment et assassinent. Depuis leurs palais, ils cautionnent voire organisent le génocide de nombreux peuples dont l’existence est intimement liée à leur milieu environnemental.

Mais, partout ou presque, une partie du peuple prend conscience de l’avenir qu’ils nous préparent. Ces dernières années, des révoltes de grande ampleur ont secoué nombre de pays. De France, il paraît difficile d’être optimiste, à l’heure où le fascisme progresse, quand la répression policière et judiciaire s’amplifie… Mais, à l’échelle de la planète, les expériences de lutte et d’autogestion se multiplient, et c’est un phénomène qui va en s’amplifiant . Il nous faut lier entre elles ces expériences, les partager et les diffuser. C’est l’objectif de cette revue. Faire connaître les luttes à travers le monde, exploiter la complémentarité de nos moyens d’action et d’expression et provoquer des explosions de solidarité.

Vous trouverez le numéro fondateur de L’Aube épine dirigé vers les luttes en défense de la Terre. Sciemment, nous avons tourné nos recherches et nos sollicitations vers ces luttes car c’est d’abord ce qui nous semble le plus fédérateur. Bien qu’une majorité n’en ait pas conscience, chacun est concerné au plus profond de lui même par les attaques qui sont menées contre les écosystèmes et la biodiversité. Ce sont donc des luttes qui rassemblent différentes pensées, différents mode d’action, différentes espérances. Et loin de diviser ces luttes, la diversité amplifie la puissance qui les anime. Parce que, par exemple, les luttes environnementales étaient auparavant toujours et presque uniquement teintées de non violence. Nous avons déjà constaté, notamment sur les ZAD, que l’action et la résistance violentes peuvent s’unir à la non violence désobéissante de manière décisive. La complémentarité est une force.

En diffusant les espérances que chaque lutte nous procure, il nous semble également clair que des liens vont se créer. Qu’une solidarité encore plus large peut naître entre ceux qui combattent l’impérialisme. Que des personnes sensibles mais encore hors d’état de nuire au capitalisme pourraient se mettre en mouvement si ils prenaient conscience de leurs possibilités.

Dans ce sens, L’Aube épine a vocation à être traduite en un maximum de langues. Sentez vous libre de la diffuser comme vous l’entendez et de la traduire en quelle langue que ce soit. Pas de copyright, cela va de soi.

De même, ce numéro ne doit pas rester le seul. Nous cherchons des gens pour écrire, dessiner, créer dans un numéro à venir. Nous cherchons également des gens pour témoigner d’une lutte ou d’une bataille qu’ils auraient vécu, ou pour entretenir un lien de correspondance avec un lieu en lutte.

L’Aube épine n’a pas non plus vocation à se limiter à une revue. Dans un avenir plus ou moins proche, nous souhaiterions lancer des initiatives en terme d’auto-media sous des formes écrites, sonores et vidéos. Nous travaillons d’ores et déjà à mettre en place des solidarités concrètes entre les différents pays et continents.

Ecrivez nous, rejoignez nous!! Pour entrer en contact ou nous transmettre ce que vous souhaitez en terme d’infos, d’articles ou de traductions:

laubepine at riseup.net

Embrassades à toutes les personnes qui luttent et qui lutteront dans l’avenir.

Soyons sauvages.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>