Heraklion,Crète: Action directe antifasciste contre les néonazis de l’Aube Dorée

Declaration des antifascistes crétois à propos d’une tentative d’apparition des néonazis de l’Aube Dorée [Chrissi Avgi] sur une chaîne de télé locale ‘Kriti TV’ [Crète TV]

Le vendredi 2 mars, autour de 15:00 heures, un groupe de compas a attaqué un rassemblement de néonazis dans la zone industrielle de Heraklion, après avoir reçu des informations sur leur présence, qui était déjà connue des antifascistes dès le début de la semaine. Les fascistes se rassemblaient dans le studio local Kriti TV, pour le discours du leader de la section crétoise. Après un petit affrontement, les nazis ont fui pour se cacher dans un restaurant qui se situait dans le même bâtiment que le studio, d’ou ils pouvaient voir la porte du local éclatée par les compas qui voulaient entrer, mais aussi la destruction de quelques de leurs voitures. La réaction de ces hitlériens s’est limitée à quelques menaces depuis une position sure, pendant qu’ils se barricadaient derrière la porte et appelaient la police.

L’apparition des néonazis de l’Aube Dorée dans les installations de Kriti TV, se joint à leur présence provocante au sein de la population du village Vianno, il y a deux semaines, quand les membres de ce parti “légal”, tel qu’ils l’appellent, ont attaqué un immigrant et l’ont menacé avec une arme.

Apres cet incident, nous voulons être clairs:

Pour les fascistes: Votre présence à Heraklion, quelle soit publique ou non, comme vous l’avez déjà compris depuis juin dernier, ne sera pas tolérée ni maintenant ni jamais. A la moindre apparition dans la ville, vous allez recevoir la réponse adéquate.

Pour les médias de masse en général et la chaîne Kriti TV en particulier: Le fait de laisser le passage aux descendants d’Hitler, et de les reconnaître ainsi comme opinion politique qui est légitime d’un point de vue moral, même si vous la considérez comme extrême, signifie automatiquement que vous encouragez le fascisme. A partir de là, chacun assume la responsabilité de ses actes.

Pour la société d’Heraklion: Maintenant que nous vivons l’époque où vont fleurir toutes les “fleurs”, et comme certaines d’entre elles ont des épines vénéneuses, l’expulsion des fascistes, des écoles, des terrains de football ou des quartiers, est désormais la responsabilité de tous ceux qui ne partagent pas les perceptions hitlériennes pour l’humanité.

Ceux qui sont les responsables numéro 1 pour le fait que la Guerre contre le fascisme dure tant d’années, sont ceux qui en diverses occasions l’ont laissé en Paix.

Antifascistes de Heraklion

Source: athens.indymedia.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.