Grèce: deux compagnons arrêtés et accusés de toutes les actions qui ont été faites dans le cadre du Projet Phénix.

two-wolves-1024x570

Thessalonique, la nuit du 11 juillet 2013 deux anarchiste ont été arrêté-e-s sous des accusations de terrorisme en rapport avec quatre communiqués de responsabilité pour le Projet Phénix par la FAI/FRI. Il y a eu aussi une descente policière au squat Nadir qui a été fouillé par l’unité anti-terroriste.

Dans la même opération policière une personne a été arrêtée dans la zone de Stavroupoli, alors que l’autre personne a été arrêtée à l’intérieur de Nadir (dans la zone près du campus). Les deux compagnon-ne-s font face à des accusations graves et une détention possible. Le soir du 12 juillet on les a transféré au quartier général de la police à Athènes. Les deux sont en bonne santé et vont paraitre devant le juge d’instruction le mercredi 17 juillet.
Nous ferons des mises à jour.

Sources en grec: a, b, c

Mise à jour au 17 juillet :

Les deux compagnons qui sont passés devant le juge d’instruction ce mercredi à Loukareos, Athènes, font face aux accusations suivantes :

– participation dans une organisation terroriste et confection, fourniture et possession de matériels explosifs au service d’une organisation terroriste (par rapport à la CCF)
– Acte terroriste de tentative d’homicide volontaire.
– Acte terroriste d’explosion volontaire à l’aide de matériels explosifs qui peuvent mettre en danger la propriété privée, des personnes et des installations publiques, et qui a causé des dommages matériels à plusieurs reprises pour les deux.
– Acte terroriste d’incendie volontaire qui peut mettre en danger la propriété privée comme la vie de personnes, pour les deux et à plusieurs reprises.
– Acte terroriste de dégâts criminels contre la propriété privée, qui a été utilisé grâce à l’article 270 du code pénal, pour les deux et plusieurs fois.

Aussi comme instigateurs pour les 4 actions du projet “Phénix”, sont accusé-e-s les 10 membres emprisonné-e-s de la CCF.

Ce mercredi les deux compagnons ont comparu devant le juge d’instruction, qui a décidé de les mettre en détention. Les compagnons ont été transférés à la prisons de Koridallos.
Devant le palais de justice il y avait un rassemblement de solidarité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.