Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

[Grèce] Quelques mots de la CCF – Cellule de la Guerilla Urbaine en solidarité avec Monica et Francisco

Conspiracy_of_Fire_Nuclei_LOGO

Dans le cadre de la solidarité internationale avec Monica et Francisco, nous envoyons quelques mots écrits avec le cœur en complicité…

Le procès des compagnons(gnes) Monica Caballero et Francisco solar aura lieu le 8, 9 et 10 mars à Madrid devant la Cour Suprême de l’Audiencia Nacional. Accusé(e)s pour l’explosion d’un artefact artisanal dans la basilique d’El Pilar à Saragosse… La responsabilité a été assumé par le “Commando insurrectionnel Mateo Morral,” qui, selon l’acte d’accusation appartient aux Groupes Anarchistes Coordonnés qui seraient la section espagnole de la Fédération Anarchiste Informelle (FAI / FRI).

Les arrestations de Monica et Francisco du 13 Novembre 2013 ont été le début d’une série de campagnes anti-anarchistes de l’État espagnol (Opération Pandora, Opération Piñata). Les cibles étaient les ami(e)s et les compagnons(gnes) des deux anarchistes prisonniers, plus des squats et des espaces de rencontre anarchiste.
Il ont arrêté plus de 40 personnes.

Le 28 Octobre 2015, les autorités espagnoles ont décidé de prolonger de deux ans la détention de Francisco et Monica avec prolongation du régime FIES3 (conditions « spéciales » de détention).

La procureur a déjà demandé 44 ans de prison pour chacun d’eux, tandis que pendant sa péroraison empoisonnée elle a profité de l’hystérie anti-terroriste internationale après que ISIS a frappé à Paris pour les comparer aux cellules d’action djihadiste !!!

Monica et Francisco étaient déjà sur la liste noire du pouvoir depuis leur détention passée dans les prisons au Chili pour le “caso bombas”…

Nous ne sommes pas avocat pour discuter des détails de l’affaire… Mais nous savons qu’une bombe dans une église est un acte qui libère… Chaque église est un monument de la défaite humaine.  Des milliers d’épouvantails en robe font énormément d’argent en endormissant les foules désireuses de croyance. Ils vendent une place dans leur faux paradis, tandis qu’eux-mêmes se déplacent en limousines blindées, jets privés et yachts de luxe.

Ils offrent des miettes de charité, tandis qu’en même temps Leurs comptes bancaires personnels débordent d’argent dans des banques dont ils sont eux-mêmes actionnaires… Ils marchandisent “l’espoir” afin de pouvoir manipuler la peur de la crise économique, des impasses existentielles et de la dissemblance.

Ils prêchent la résignation et la soumission aveugle, afin de cacher la fumée des scandales de pornographie juvénile et de la peste qui sévit dans leurs cercles sociaux.
Pour cette raison, nous choisissons d’être profane contre les gens pieux …

Chaque fois qu’une église saute, la liberté gagne quelques mètres de terrain par-dessus les débris de l’explosion.

Monica et Francisco ne seront pas seuls au tribunal. Chaque cœur révolté palpitera au rythme de leurs cœurs.

Notre pari est de synchroniser nos cœurs avec nos actions pour reprendre notre liberté… Pour Monica… Pour Francisco… Pour tou(te)s…

JAMAIS REPENTI(E)S
JAMAIS VAINCU(E)S

Conspiration des Cellules de Feu – Cellule de la Guérilla Urbaine
FAI-FRI

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>