Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

Grèce: Lettre des prisonniers en solidarité avec Lutte Révolutionnaire

Nous exprimons notre solidarité avec les membres de ‘Lutte Révolutionnaire’, Pola Roupa, Costa Gournas, Nikos Maziotis, les anarchistes Sarantos Nikitopoulos, Vagelis Stathopoulos, Christoforos Kortessis, la compagnonne de Costas Gournas, Mari Beracha, et l’antiautoritaire Costas Katsenos, qui sont poursuivi-e-s pour participation à l’organisation et nient les accusations.

Nous savons bien que le procès de ‘Lutte Révolutionnaire’ qui s’ouvre demain dans une salle de la prison de femmes Korydallos -avec un tribunal en composition spéciale ainsi qu’un traitement différencié- constitue encore un effort sans succès de la part des institutions et des acteurs étatiques de saper le moral des militants et des hommes libres; de tous ceux qui luttent et défendent avec dignité  leurs principes et leurs choix. Nous savons très bien que ce n’est pas l’action armée de ‘Lutte Révolutionnaire’, le terrorisme qui menace notre vie et notre liberté.

Contrairement à ce que les pantins du pouvoir essayent de prouver afin de soutenir leurs accusations pénales, les compagnon-e-s de ‘Lutte Révolutionnaire’ se battent pour la liberté et la révolution.
Nous savons également bien qu’aucun procès n’est équitable. De nombreuses -malheureusement- expériences nous ont convaincus qu’aucun tribunal n’est impartial ni indépendant comme la loi exige, soi disant, puisque la justice bourgeoise ne tente jamais de renverser ni supprimer l’injustice sociale. Au contraire elle la maintient et inversement, elle se nourrit de l’injustice.

Ce sont les visages des accusés et l’organisation de ‘Lutte Révolutionnaire’ qui seront jugés demain et non les actes pour lesquels ils sont poursuivis. Et nous ne croyons rien de ce que la justice, soi-disant aveugle, invoque afin de nous faire oublier la torture de cellules souterraines où ils sont maintenus isolés pendant 18 mois, les membres de L.R., Costas Gournas et Nikos Maziotis, ainsi que l’emprisonnement de tous, la longue privation de liberté physique et psychique, les accusations injustes contre des gens et l’effort continu d’attaquer leur personnalité et leur honneur.

Liberté aux membres de ‘Lutte Révolutionnaire’, Pola Roupa, Costas Gournas, Nikos Maziotis qui ont assumé la responsabilité politique de leur action, aux anarchistes Sarantos Nikitopoulos, Christoforos Kortessis, Vagelis Stathopoulos, à la compagnonne de Costas Gournas, Mari Beracha et  à l’antiautoritaire, Costas Katsenos, qui sont poursuivi-e-s pour participation à l’organisation et nient les accusations.

Liberté aux prisonniers à travers le monde.
Honneur eternel à Lambros Foundas.

Les compagnons ne meurent pas;
ils habitent maintenant,
au bout de la rue –
et toutes les voies mènent à eux.

Des gens meurent, rient, pleurent
Certains continuent l’effort, d’autres abandonnent,
Certains disent bonjour et d’autres au revoir,
Certains t’oublient
Mais nous n’oublions jamais.

Dan Carabulea, Spiros Stratoulis,
Prison de Larissa,

4 octobre 2011

source: athens.indymedia

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>