Chili : Alerte à la bombe à l’ambassade et menaces de morts envers des diplomates grecs

Demander quelque chose à l’État serait reconnaître son autorité sur nous. Mais sachant qu’il y a des compagnons emprisonnés qui chaque jour interagissent avec le visage le plus violent de l’ennemi, nous soutenons ceux qui exigent dignité à l’intérieur et à l’extérieur des prisons, surtout ceux qui décident de risquer leur intégrité en luttant contre le pouvoir.

Notre solidarité est l’action offensive, Pour cette raison, cette semaine du 9 avril, nous réalisons une fausse alerte à la bombe à l’ambassade de Grèce au Chili. Nous envoyons aussi des mails porteurs de menaces de morts à des diplomates grecs au Chili.

Avec ses gestes simples nous voulons prendre part à la campagne internationale pour la libération de la camarade Stella Antoniou, et soutenir à distance les camarades Panagiotis Argirou et Gerasimos Tsakalos, membres emprisonnés de la Conspiration des Cellules de Feu, qui ont commencé une grève de la faim pour stopper leur transferts incessants et s’établir définitivement dans la prison de Koridallos. Nous demandons aux camarades grecs de dire à ces compagnons qu’ils ne sont pas seuls.

Nous ne voulons pas que ceci soit un communiqué égal à des douzaines d’autres, c’est pourquoi nous voudrions proposer un thème au débat. Notre action avait pour but d’effrayer un peu les représentants du pouvoir grec au Chili. Mais, sommes-nous des terroristes ? Quelques camarades se sont ainsi proclamés. Il semblerait que ce concept se soit étendu au long de l’histoire et dans différents endroits. Notre vision est que l’anarchie n’a pas de contemplations pour les oppresseurs et cela nous réjouit de savoir que quand nous ne nous laissons pas soumettre, ils ont des frissons dans le dos. Mais nous ne voyons pas la peur comme notre objectif principal, nous ne voulons pas non plus effrayer tous ceux que nous croiseraient sur notre chemin. Nous savons que la plupart des gens contribue à maintenir l’ordre autoritaire, mais ce sont les gouvernants et les capitalistes qui croient avoir une supériorité belliqueuse et médiatique, qui leur permettent d’être les plus grands terroristes à l’intérieur de la société.

Nous cherchons à détruire leur pouvoir et les attaquons avec ces petites actions qui sont aussi des mécanismes de propagande de l’anarchie. Nous souhaitons qu’elles se multiplient en relation directe avec l’apparition de camarades prêts à rejeter et à combattre l’autorité. Nous laissons ouvert le débat fraternellement.

Nous vous envoyons aussi le texte de menaces qu’ont reçu les diplomates grecs.

Solidaires Internationalistes pour l’Anarchie du Cône Sud, Chili

___________________________________________________________

Au moment où vous lirez ceci, les représentants de l’État grec au Chili courent un grave danger. Leurs véhicules transportent des engins explosifs que feront leur travail d’ici 40 min, à mois que vous ne donniez une alerte immédiate à vos chefs et à la police.
Nous savons, et vous aussi le savez, qu ela sécurité du système est vulnérable et que l’intelligence policière n’est pas si intelligente. Notre intention est simple : démontrer par des faits que derrière les figures puissantes se cachent de simples êtres humains qui ressentent la peur et l’insécurité face aux attaques d’individus auto-organisés et des anarchistes insurgés au Chili, en Grèce et partout dans le monde. Le feu de la révolte en Grèce allume aussi la mèche de l’insurrection dans ces territoires non pacifiés par le pouvoir.
Ceci est un acte en solidarité avec Stella Antoniou, anarchiste emprisonnée en Grèce en décembre 2010 et accusée d’ appartenir à l’Organisation Révolutionnaire Conspiration des Cellules du Feu, charge qu’elle a refusé sans renier su identité en tant qu’anarchiste. L’État grec a rejeté sa libération malgré la maladie dont elle souffre, et dans d’autres parties du monde d’autres actions solidaires sont réalisées.
Nous voulions que vous sachiez aussi que nous sommes au courant de la situation de Panagiotis Argirou et Gerasimos Tsakalos, détenus de la Conspiration des Cellules de Feu, qui sont actuellement en grève de la faim pour demander l’arrêt de leurs transferts incessants dans les différentes prisons grecques. Avec ce type de méthodes l’État grec se venge de ces camarades. Mais ils-elles ne sont pas seuls. Nous, nous nous vengeons par des actions ofensives.

Vous êtes des terroristes professionnels, Nous, avec des petites actions de grand contenu, nous voulons que les oppresseurs ressentent la peur, notre liberté ne peut attendre.

Mort à tous les Etats, mort au Capitalisme et à toute autorité !!!

LA SOLIDARITÉ ENTRE ANARCHISTE N’EST PAS QUE PAROLE ECRITE.
LIBERATION DE STELLA ANTONIOU
SOLIDARITÉ AVEC LES ANARCHISTES PRISONNIERS EN GRÈCE ET DANS LE MONDE
VIVE LA FÉDÉRATION ANARCHISTE INFORMELLE

Solidaires Internationalistes pour l’Anarchie du Cône Sud, Chili

espagnol

Leave a Reply

Your email address will not be published.