Athènes: revendication de l’attaque incendiaire du poste de police de l’Acropole

acropoleos_molotovs

«Tous les hommes rêvent: mais pas de manière égale. Ceux qui rêvent la nuit dans les replis poussiéreux de leurs esprits se réveillent le matin pour découvrir que c’était vanité: mais les rêveurs du jour sont des hommes dangereux, car ils peuvent agir leurs rêves les yeux ouverts, pour le rendre possible … “
(T. E. Lawrence)

Ça nous a inspiré par des rêves de RAGE mais surtout les rêves de la mémoire, et nous avons donc attaqué le poste de police Acropoleos dans les premières heures du 10 Mars 2013, prenant les tas de flics du secteur au dépourvu.

Les raisons sont nombreuses, mais la perte de Lambros est la plus forte de toutes.

Trois ans se sont écoulés déjà depuis la nuit du 10 mars, alors que Lambros Foundas, la chair de la chair du mouvement anarchiste et membre de Lutte Révolutionnaire, est tombé au combat armé avec les porcs de la police grecque dans le district de Daphni, à Athènes.

Sa vie et sa mort constitue un exemple qu’aucun combattant de la liberté ne pourra jamais oublier. Nous ne pouvons pas laisser verser les larmes pour nos camarades morts, mais nous avons la responsabilité d’être enseigné à partir de la foi, le dévouement et la cohérence de leur lutte.

Nous assumons la responsabilité d’honorer la mémoire de Lambros Foundas par n’importe quel moyen, en réfléchissant sur son parcours d’action politique, et donc de sa propre vie.

¡LAMBROS Foundas PRESENT!

Tout continue…

Source

Traduit en collaboration avec le Chat Noir Émeutier

Leave a Reply

Your email address will not be published.