Kavala, Grèce : Solidarité incendiaire avec les grévistes de la faim

People01

Depuis le 2 mars, plusieurs prisonniers politiques ont commencé une grève de la faim en exigeant la satisfaction des revendications suivantes :

– Abolition des articles 187 et 187A

– Abolition de la condition aggravante d’une action réalisée en se couvrant les caractéristiques faciales (« loi de la cagoule »)

– Abolition des prisons de type C

– Abolition de l’ordre du parquet par lequel on impose la prise violente de traces ADN

– Que les expert-e-s biologistes de confiance de l’accusé-e aient accès et puissent analyser les traces ADN si l’accusé-e le désire

–  Abolition de l’analyse de traces qui contiennent des mélanges de matériel génétique de plus de deux personnes

– La libération immédiate de Savvas Xiros pour qu’il puisse recevoir le traitement médical dont il a besoin.

Comme petite marque de solidarité, nous avons placé un artefact incendiaire dans l’entrée d’une succursale de la Banque du Pirée, située dans l’une des rues centrales de la ville de Kavala. Cela ne fait que commencer. Les attaques continueront chaque jour qui passe sans que ne soient accomplies les demandes des prisonnier-e-s.

VICTOIRE POUR LA LUTTE DES PRISONNIERS EN GREVE DE LA FAIM
FORCE A TOU-TE-S LES GREVISTES DE LA FAIM

Incendiaires enragé-e-s

en espagnol

One thought on “Kavala, Grèce : Solidarité incendiaire avec les grévistes de la faim”

Leave a Reply

Your email address will not be published.