Contact

Pour contribuer aux traductions, édition-correction et/ou apporter du matériel original à publier tel que des actualités depuis la rue, des compte-rendus d'actions, communiqués de revendication, des textes pour des compagnon-ne-s emprisonné-e-s ou poursuivi-e-s, des appels, des feuillets, des articles d'opinions, etc. : contrainfo(at)espiv.net

Clé PGP

Cliquez ici pour télécharger (en .asc) notre clé pgp.

Mytilène, Grèce : attaque incendiaire contre le ministère de la mer Égée – Pour un Décembre noir

L’État, quel que soit le visage qu’il porte, ne change jamais et fonctionnera toujours comme l’appareil répressif de toute expression libre. La situation dans les cachots de la démocratie se détériore de plus en plus. Nos frères et sœurs prisonnier-e-s luttent alors que les médias de masse le réduisent au silence, alors que s’intensifie la répression à l’extérieur des murs avec des arrestations, des passages à tabac et l’extradition des combattants, le néonazisme se ravive, la démocratie prépare le terrain pour que les marchés internationaux continuent à piller ce qui reste du complexe social et la prospérité étatique continue de piétiner les cadavres de réfugie-e-s et de migrant-e-s.

La société n’est en aucune façon dépourvue de culpabilité puisque la passivité qui la caractérise équivaut à de la complicité. En tant qu’anarchistes, nous refusons d’accepter d’attendre les “conditions idéales” pour que la société se rebelle. Nous n’acceptons pas une vie de soumission, de misère et de servitude. Nous agissons et nous continuons à agir ici et maintenant pour mettre en œuvre l’anarchie dans la pratique à chaque instant de nos vies. Les “compagnons” dont le seul projet est le recouvrement de leurs obligations envers le mouvement nous dégoutent.  La logique de l’aide chrétienne aux réfugié-e-s ne nous intéresse pas, nous ne nous faisons pas d’illusions sur une quelconque solution humanitaire à la question des migrations. Nous choisissons de faire exploser notre énergie attaquant les appareils qui créent la nécessité des migrations.

Nous somme en faveur de l’action anarchiste multiforme, que chacun-e choisisse ses armes.

Nous nous positionnons du coté de nos frères et sœurs anarchistes à intérieur et à l’extérieur des murs partout dans le monde et nous nous déclarons complices avec tou-te-s ceux-celles qui luttent pour le renversement des États, répondant ainsi à l’appel pour un Décembre Noir.

Nous assumons la responsabilité de l’attaque incendiaire avec 6 cocktails Molotov contre l’ex ministère de la mer Égée (Secrétaire général de la mer Égée et de Politique insulaire), dans la matinée du mardi 8 Décembre 2015.

Alors qu’ils continuent d’attaquer et d’intensifier leurs actes de vengeance contre nos compagnon-e-s, nous nous contrattaquons avec toujours plus de rage.

Depuis les cachots des prisons grecques jusqu’aux camps de concentration des réfugié-e-s, avec rage et conscience contre la répression internationalisée, nos ennemis sont les banques et les ministères.

Que le Décembre Noir ne finisse jamais, qu’il ait lieu à chaque heure, chaque jour et chaque mois dans le monde entier, jusqu’à la fin des États.

FORCE AUX PRISONNIER-E-S ANARCHISTES, VICTOIRE A LEUR LUTTE !

FORCE AUX GRÉVISTES DE LA FAIM [À “L’HÔPITAL”] DES PRISONS DE KORIDALLOS !

NON À L’EXTRADITION DES 5 ÉTUDIANTS EN ITALIE !

POUR UN DÉCEMBRE NOIR, POUR L’ANARCHIE !

Anarchistes depuis l’île de Lesbos aliénée

en grec, espagnol

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>